Cet article a été publié le 11 October 2018.

bd-soumettre-aout-optiLorsqu’on a besoin de créer son cocon sémantique et les catégories de son site, vous allez devoir aller à la sacro sainte recherche de mots clefs. Mais le temps du remplissage de mots clefs dans des pages à coup de pourcentage est un peu révolu avec les évolutions algorithmiques et notamment le machine learning.

Désormais le Graal est plutôt de répondre à l’intention de l’internaute. Si vous suivez l’actualité SEO, vous avez du entendre parler du word embeding, des vecteurs et autres cosinus de Salton. Tout cela est bien beau mais quand vous bossez dans votre e-commerce, comment vous y prendre concrètement ?

1.Identifiez l’intention de la recherche

La première astuce est de savoir lire la page de résultat Google (SERP) liée à un mot clef. Cela a l’air de rien comme ça mais c’est primordial dans votre stratégie de type de page et de contenu que vous allez proposer. Est-ce que ce sont des articles avec des galeries d’images qui remontent ? Ou plutôt des pages produit ? Des guides pour choisir ? Des tutos pour utiliser un produit ? Quels mots clefs ressortent dans les titles de la première page ? Ceux-ci vous donne un indicateur clef pour la sémantique environnant l’intention de recherche.

2.Utilisez les outils de scrapping de questions

Vous connaissez les célèbres « people also ask » ? Ces célèbres questions qui apparaissent dans les résultats de Google sur certaines requêtes. Des extensions Chrome existent et permettent de les récupérer. D’autres outils comme answerthepublic ou 1.fr, ranxplorer et bien d’autres scrappent aussi les questions posées. En les classant par « notion » il est aisé d’identifier les éléments importants à faire ressortir dans votre contenu. On peut ainsi être bien guidé pour comprendre les différentes parties de l’intention de recherches à créer. Par exemple sur de la peinture vous aurez quelque chose comme : Comment l’appliquer, laquelle choisir, quelle peinture selon les pièces (pour chambre de bébé, pour la salle de bain etc…), ou en acheter au meilleur prix, quel budget, combien de temps de séchage etc…

3.Utilisez le keyword magic tool de Semrush

Semrush a fait de gros efforts pour lancer des features de plus en plus intéressantes et l’une d’elle que je chouchoute particulièrement est le keyword magic tool. Lorsque vous rentrez un mot clef, celui-ci range par « famille » toutes les requêtes moyenne traine et longue traine. Non seulement vous avez une « empreinte » du mot clef en visualisant rapidement son prisme sémantique mais aussi un estimatif de volume par séries de mots clefs, ce qui peut vous permettre d’attaquer par priorité votre projet. Vous gagnez ainsi un temps fou quand il s’agit de prendre la température d’un keyword en quelques secondes.

On peut aussi bricoler avec Semrush mais ça vous prendra plus de temps. On peut en effet utiliser le Keyword explorer afin de voir ce que le mot clef cache en terme de longue traine, de volume, de difficulté etc… du classique mais une feature complémentaire intéressante est l’onglet « qui se classe aussi », celui-ci remonte des mots clefs dans des notions proches du mots clef initial mais grammaticalement différent.

4.Regardez les onglets Google images

On ne pense pas souvent à regarder Google image quand on fait du SEO, pourtant il remonte des informations sympathiques également. En effet depuis quelques temps Google fait remonter des blocs de texte, des mots clefs en l’occurrence, qui font remonter les mots clefs qui remontent dans les images. On sait que google « apprend » à identifier les images de plus en plus depuis un certain nombre d’années et celà n’est pas étonnant de le voir nous proposer ces éléments de navigations en tant que suggestions de recherches. On y trouve des infos intéressantes. Ainsi sur notre exemple « peinture », on y trouve « à l’huile » « couteau » « moderne » « impressionnistes » etc…

5.Le Mind mapping tu utiliseras

Avec tous ces tools, n’oubliez pas votre sens logique et votre cerveau ! Aidez-vous d’un outil de mindmapping ou d’un bon tableau véléda mural pour organiser vos idées. Les outils ne viendront qu’en complément aux choses qui ont échappés à votre vigilance.

Pour prendre des informations supplémentaires, je vous conseille également de mixer les outils de Walid Gabteni incluant un suggest machine qui remonte énormément de mots clefs longue traine que l’on importe dans un tool appelé « mindmap express » qui classe en automatique ces mots comme le fait Semrush. Celà peut vous ouvrir de nouveaux horizons.

Vous aurez donc bien compris que le texte de « remplissage » est voué à disparaître et que le contenu « pour le SEO » doit désormais répondre à des attentes utilisateurs AUSSI afin d’augmenter vos chances de vous positionner.