Cet article a été publié le 06 July 2018.

Vous avez dû recevoir il y a peu des notifications de Google pour son passage à l’Index Mobile First. Dans le cas contraire, vous en avez au moins entendu parler. Et ce n’est pas encore au point et je vous explique pourquoi.

L’index mobile first, qu’est-ce que c’est officiellement ?

Google a annoncé  que l’index mobile first à se déployer, après un an et demi de tests et d’expérimentations. En 2016, Google a d’abord détaillé son plan pour changer le mode de fonctionnement de son index de recherche, en expliquant comment ses algorithmes seraient éventuellement déplacés pour utiliser la version mobile du contenu d’un site Web pour indexer ses pages, ainsi que pour comprendre ses données structurées et afficher des extraits du site dans les résultats de recherche Google.

En Décembre 2017, Google a déclaré qu’il avait commencé à la transition d’une petite poignée de sites à l’indexation mobile first, mais a refusé de dire quelles propriétés ont été concernées

En résumé l’index mobile first signifie que Google utilisera la version mobile d’une page web « pour l’indexation et le classement, afin de mieux aider nos utilisateurs – principalement mobiles – à trouver ce qu’ils recherchent », écrit l’entreprise dans un billet de blog. Google fait référence au fait que la majorité des gens qui utilisent maintenant les devices mobiles en grande majorité. Google explique également qu’il y a un seul index pour les résultats de recherche, et non deux comme c’était le cas auparavant.

Officiellement Google a sélectionné les sites qui suivent déjà les meilleures pratiques pour l’indexation mobile d’abord, dit-il. Et il favorisera la version mobile de la page web par rapport à ses propres pages AMP .

Vous pouvez ranger les violons, la réalité apparaît plus loin.

Comment savoir si mon site est en index mobile first ?

Plusieurs façons sont possibles pour détecter le passage à l’index mobile first. La plus connue est celle d’attendre patiemment le message de Google dans la search console.

Vous aurez ainsi un message de ce type.

Vous pouvez aussi utiliser des logiciels d’analyse de logs, comme le très sympa Seolyzer qui permet de voir la répartition de crawl entre le googlebot mobile et le google bot desktop

Les effets dévastateurs sur les sites qui ne sont pas prêts

Voilà, le monde des licornes, s’arrête là car la réalité est bien moins rose sur certains sites.

– baisse du traffic, des positions voire disparition du trafic

J’ai constaté sur la plupart de mes sites indexé en mobile first, le cas de figure suivant :

Un décrochage net à la date peu ou proue annoncée du passage à l’index mobile first (ici le 10 juin), à noter que le site n’était pas en https. Dans des cas plus violent, c’était carrément le trafic qui n’était plus du tout mesuré par les outils de Google (Search console et Analytics) comme le montre le graphique ci-dessous (lui pour le coup en https). Sans oublier qu’au passage les positions ont marqué le coup également.

Le plus hallucinant, ce sont les pages en cache de google de ces sites qui sont en 404, et ce, même si la page est indexée en AMP ! (Ce qui est un comble)

Même si des articles relatant ce bug tendent à démontrer qu’il n’y aurait pas d’impact sur le trafic des sites concernés, on peut s’imaginer les ressources colossales engagées auprès de Google pour mettre en place cet index.

Dans les cas de figures qui posaient ces problèmes : site non responsive ou non reconnus comme étant « mobile friendly », sites non https ou sites trop lents.

Pourquoi les petits sites en premiers ?

On a pu lire que les sites passant à l’index mobile first étaient des sites de « qualité », on a plutôt l’impression qu’il teste sa bête sur les sites plus petits histoire de ne pas sacrifier les gros, riches et gros consommateurs d’Adwords .

Une bonne nouvelle pour finir ?

Vous n’y attendez pas hein ? Et pourtant il y en a une et pas des moindres : le retour de l’indexation rapide. Pas aussi rapide qu’avant avec une apparition sur les SERP en quelques secondes mais les sites sous l’index mobile first sont indexés en moins de 15 minutes.  De quoi donner du grain à moudre à tous les SEO qui patientaient devant Google dernièrement.