Soumettre.fr

Les communiqués de presse évoluent, pourquoi pas vous ?

Difficile aujourd’hui de ne pas être sollicité par les Relations presse lorsque l’on a un site qui fait du trafic. La plupart du temps et malheureusement pour les émetteurs, les communiqués envoyés par mail tombent directement dans la corbeille. Pourtant, certains d’entre eux pourraient apporter un contenu supplémentaire et des idées pour étoffer les rubriques d’un blog. Pour y parvenir et éviter l’absence de réponse, voici quelques conseils bons à prendre pour tous les communicants cherchant à être relayés.

Un blogueur faisant un minium de trafic sur son site trouve en général dans sa boite mails de nombreux communiqués de presse. Souvent, la simple mention CP provoque rapidement un clic de suppression.

Pourquoi ? Tout simplement car, pour la majorité ils sont longs à lire, impersonnels et il n’y a aucun avantage pécuniaire à en tirer. Pour parvenir à attirer l’attention, n’oubliez pas que le destinataire est… humain !

Personnaliser ses CP est indispensable

L’un des points les plus importants est la personnalisation des messages. Il est nécessaire d’éviter l’envoi robotique de sa demande. Cela se voit rapidement avec un objet passe-partout ou encore un bonjour et une signature automatiques.

https://soumettre.fr/storage/img/blog/thumbs/communique%20de%20presse.png

Il est important de mettre de la vie et d’attirer le destinataire dès les premiers mots. Bien souvent, il suffit de lire l’objet ou la première phrase du mail pour passer en mode corbeille. Un blogueur peut traiter des dizaines et des dizaines de CP de ce style par jour tous aussi formels les uns que les autres. Essayez donc de provoquer le sourire et de divertir pour amener votre demande sur un terrain distrayant.

La taille compte énormément

Fin de journée, on se branche sur sa boîte mails et on attaque les CP. Soit on décide de tout jeter faute de temps, soit on s’y penche un par un. Un CP de 500 mots en corps de mail réduit drastiquement ses chances d’être relayé. Etre concis et direct est important et quelques lignes suffisent dans le mail. Si le blogueur est intéressé, il n’aura qu’à ouvrir le PDF pour avoir plus de détails pour sa rédaction. Cela n’est pas une raison non plus d’en faire trop dans cette pièce jointe et les bullet points récapitulatifs sont les bienvenus !

Ne pas hésiter à s’intéresser à son destinataire

La plupart du temps les CP tombent et puis plus rien jusqu’au prochain. Entretenir une relation en dehors de l’envoi permet d’augmenter ses chances d’être au moins lu lors d’une vraie information à relayer.

Un article unique à envoyer

L’un des principaux freins à relayer une info émanant d’un CP c’est le temps disponible pour rédiger. Un communiqué envoyé c’est bien, mais derrière le rédacteur devra passer du temps à en faire un article intéressant. Certes il est payé pour ça, mais pour multiplier vos chances pourquoi ne pas tenter le coup en fournissant un texte unique à votre blogueur ? Il n’aura plus qu’à le mettre à sa sauce voire de le publier tel quel sans avoir peur du duplicate.

Une autre solution existe pour être sûr d’être relayé

Le temps c’est de l’argent donc l’envoi des CP en coûte. Pour être sûr que l’info soit partagée, vous pouvez faire appel à des plates-formes. Certes payantes, elles permettent par exemple de vous proposer des sites partenaires sur lesquels votre information pourrait apparaître.

Il suffit d’un brief de départ et de son acceptation par le site sélectionné pour être certain d’être publié. Car oui, une validation est nécessaire pour apporter aux lecteurs un article informatif mais qui parle de vous !