Soumettre.fr

10 conseils pour rédiger et booster son référencement sur le Web

Écrire pour le web est une pratique à part entière qui dispose de ses propres règles.

Les premiers pas s’avèrent parfois hésitants tant les domaines et les compétences recouverts par la rédaction web sont larges : webmarketing, référencement naturel, maîtrise du français et du storytelling... Autant de champs qui peuvent décourager les plus néophytes. Voici 10 conseils pour oser franchir le pas de la rédaction web, être bien vu par Google, mais aussi par votre audience en recherche d’un contenu de qualité.

Article rédigé par Istvan, rédacteur chez Soumettre.fr

rédiger pour le web

1) Réfléchir avant d’agir

Rédiger pour le web c’est prendre le soin en amont de réfléchir au mot-clé principal sur lequel vous souhaitez vous positionner. De nombreux outils existent pour vous aider à choisir vos mots clés principaux et secondaires, vous trouverez facilement des liste d’outils utiles à la rédaction web optimisée pour le SEO en naviguant sur votre moteur de recherche préféré. L’essentiel étant de trouver le juste milieu de façon à ce que vos mots-clés soient suffisamment tapés par les internautes pour susciter de l’intérêt (et donc des visites sur votre page), mais que la concurrence ne soit pas non plus trop féroce afin de vous laisser des chances d’atteindre des positions correctes. Un outil comme Google Trends vous indique par exemple la fréquence de recherche d’un mot-clé, toujours intéressant pour connaître les priorités des internautes ou dénicher des idées de sujets ! N’oubliez pas d’insérer ces mots-clés dans vos titres pour faciliter un meilleur référencement.

2) Soyez naturel !

Vous avez sans doute appris que rédiger pour le web c’est à la fois écrire pour les internautes et les robots des moteurs de recherche chargés de positionner votre page. Laissez de côté les machines et leurs algorithmes pendant la phase de rédaction et pensez avant tout aux internautes ! Une erreur encore courante est de vouloir à tout prix séduire les robots et de penser à tort que pour cela il suffit de répéter les mêmes mots-clés jusqu’à l’indigestion. Rien de mieux pour faire fuir vos lecteurs et pénaliser votre site. En effet, la sur-optimisation de votre contenu est une méthode qui ne fonctionne plus depuis des lustres et qui est donc contre-productive pour le référencement de votre site internet. Les robots des moteurs de recherche sont de plus en plus performants et prennent aujourd’hui en compte la qualité et l’originalité du contenu. Ainsi, soyez naturel dans votre écriture. Si les internautes jugent votre texte pertinent et utile, il y a de grandes chances que les robots en pensent de même !

3) Allez au-devant des attentes des internautes

Tentez d’anticiper les besoins et les questions de votre cible et répondez-y ! Votre page web doit être LA réponse à leur requête. Vos contenus doivent apporter des informations qui sauront éclairer efficacement les internautes. Évidemment, il est judicieux de rester dans votre thématique, mais rien ne vous empêche de graviter autour de celle-ci si votre démarche est cohérente. Si cela peut appuyer votre image d’expert dans votre secteur d’activité, ce sont autant de points gagnés. Pour espérer pouvoir bénéficier d’une figure de leader dans votre domaine, il sera nécessaire de construire une stratégie éditoriale cohérente afin de proposer du contenu en accord avec les préoccupations de vos prospects. Un travail long et fastidieux, mais qui saura être récompensé avec le temps !

4) Allez droit au but

L’internaute est un homme pressé, il a pour habitude de lire les informations en diagonale. Et sans vouloir vous décourager, il est assez rare qu’il lise entièrement le contenu d’une page web. Pour ces raisons, il est conseillé d’adopter un style direct et concis. Évitez les phrases à rallonge et placez en haut de votre page les informations les plus importantes. Vous pourrez rentrer ensuite plus spécifiquement dans les détails. C’est ce qu’on nomme la pyramide inversée : commencer par l’essentiel de façon à ce que les lecteurs comprennent rapidement de quoi il est question et comment est structuré votre contenu. Répondez dès le début de votre page aux 5 W (What, Who, Where, When , Why) pour que le lecteur puisse contextualiser facilement le sujet abordé. Ce n’est qu’au fil de la lecture que les informations se feront plus secondaires (et non superflues). La rédaction web a donc des similitudes avec le journalisme, vous devez d’ailleurs être également particulièrement vigilant sur la véracité de vos informations en vérifiant bien vos sources au préalable.

5) Soignez la forme !

L’internaute est facilement distrait. C’est pourquoi il est indispensable de savoir mettre en avant vos textes afin d’optimiser leur impact. Utilisez des titres accrocheurs contenant des mots-clés qui sauront capter l’attention de votre audience . Aérez vos paragraphes en sautant des lignes, et servez-vous des listes à puce si cela peut améliorer la lisibilité de votre contenu. Appuyez vos idées fortes avec du texte en gras (avec parcimonie) de façon à faciliter la lecture pour les internautes. Enfin, pensez à agrémenter vos textes avec des supports visuels tels que des photos ou des vidéos. Bien choisies, elles apporteront un vrai confort de lecture à votre public.

6) Ne copiez pas sur le voisin

Une panne d’inspiration ? Cela peut arriver. Pour autant, pour le bon référencement de votre site on ne peut que vivement vous conseiller de ne jamais reprendre le contenu d’un autre site, que cela soit un paragraphe ou des extraits de texte. Cette pratique appelée duplicate content (contenu dupliqué) reste courante sur internet, elle peut être sanctionnée par un déclassement de votre page dans les résultats des moteurs de recherche. Que cela soit pour une question d’éthique, pour vos visiteurs ou les robots, il est donc impératif de rédiger uniquement du contenu original.

7) Une page = une requête

Une page doit répondre à un mot-clé principal et des mots-clés secondaires. Ce sont ces derniers qui font partie de ce qu’on appelle « la longue traîne ». Il s’agit des mots-clés moins recherchés par les internautes, mais qui réunis vont apporter l’essentiel du trafic. En référencement, il est beaucoup plus intéressant de créer autant de pages que de requêtes susceptibles d’être recherchées par votre audience plutôt que de réunir sur une seule page des sujets différents. Le but de cette opération ? Traiter de votre thématique en long et en large afin de multiplier vos chances d’être la porte d’entrée des internautes qui s’intéressent à votre secteur d’activité. La logique est la meilleur amie du référencement naturel : plus vous aurez de pages de qualité traitant de votre thématique plus vos prospects risquent de tomber sur votre site après une recherche.

8) Faites la chasse aux fautes

Vous êtes sûrement déjà tombé sur un site web contenant un certain nombre de coquilles malvenues. Quel sentiment cela a-t-il suscité chez vous ? Le niveau de tolérance varie en fonction de chaque personne mais la première impression est déterminante, et un mot mal orthographié, un verbe doté d’une conjugaison douteuse ou des oublis d’accords sont autant d’écarts à éviter si vous ne voulez pas vous décrédibiliser. Des fautes d’orthographe risquent de provoquer des effets négatifs sur votre image et sur votre capacité à susciter la confiance. Imprimez vos textes si besoin, mais relisez-les plutôt deux fois qu’une. De plus, à force de vous corriger vous remarquerez vos fautes fétiches et vous progressez plus facilement en orthographe.

9) Combien de mots ?

En rédaction web, comme en référencement, la qualité prime sur la quantité. Cependant un juste équilibre est à trouver entre les deux. De manière générale, il est conseillé d’atteindre au moins 300 mots pour que votre page puisse se positionner convenablement. En effet, les robots ont besoin d’identifier de quoi parlent vos pages web afin de pouvoir opérer un classement des résultats des moteurs de recherche. S’ils jugent que d’autres pages sont plus exhaustives et pertinentes sur le sujet, vous pouvez être sûr que cela soit la concurrence qui en profite. On estime que les pages les mieux positionnées atteignent 500 mots, mais si vous pensez avoir fait le tour du sujet avant, rien ne sert de rajouter des éléments superflus (ou pire, des répétitions) qui risqueraient de perdre l’internaute.

10) Partagez vos contenus !

Votre article ou votre page web est rédigé et publié sur votre site ? C’est un bon début. Maintenant, pourquoi ne pas le partager sur vos réseaux sociaux ? Il s’agit d’une source importante de trafic et il serait dommage de se priver d’une telle audience. De nouveaux visiteurs pourront être charmés par votre plume ou la qualité de votre contenu et partager l’article à leur tour. Certains s’attarderont même sur votre site pour s’intéresser de plus près à votre activité… Enfin le partage est un moyen efficace d’attirer l’attention en vue d’obtenir des liens de qualité qui pointent vers votre site, ce qui est particulièrement positif pour le référencement.

En suivant ces dix points, vous pourrez à la prendre plaisir à rédiger tout en satisfaisant à la fois les internautes et les robots des moteurs de recherche. L’essentiel est d’oser se lancer, et avec la pratique vous vous rendrez compte que la rédaction web est un domaine captivant qui demande certes une certaine connaissance du référencement naturel, mais qui est capable d’améliorer fortement le positionnement de vos pages grâce au simple plaisir de transmettre et de communiquer autour de votre thématique.