Cet article a été rédigé par Beetle SEO et publié le 04 December 2017.

SEO : Au commencement étaient les liens

Un lien pointant vers votre site, c'est un "vote" des internautes. Ce système, même s'il a un peu moins de poids en 2017 reste le levier le plus puissant en référencement car il est au coeur même de l'algorithme de Google. Pour rappel le moteur Russe Yandex avait fait un test de classement sans utiliser les liens, et celà s'est avéré si chaotique qu'il ont rétropédalé pour remettre le système de ranking initial.

Avant pingouin, le moyen le plus simple pour manipuler l’algorithme de Google était de jouer sur la densité des ancres de ces liens, c'est à dire le contenu textuel sur lequel était placé le backlink. Les plus besogneux arrivaient ainsi à faire la nique à des sites beaucoup plus gros. J'avais pour ma part réussi à me placer 1er sur "Voeux" un 31 Décembre avec un site assez modeste ! Et tout ça à coup de sites de "communiqués de presse" bidons, de Digg-like, de Spamco (liens commentaires de blogs) etc...

C'était si simple qu'on se prenait vraiment pour un "SEO", mais bon à notre décharge, il y avait de la demande de résultats en haut lieu et ça marchait !

Slow Down, Cow boy !

Le coup de grisou octroyé par la mise à jour Pingouin en 2012 a fait une véritable purge dans le milieu du référencement, amenant ainsi le milieu du SEO à être beaucoup plus prudent dans les stratégies d'amélioration de la visibilité d'un site internet.

La prudence et la dilution du signal de popularité sous un faux air de "naturel" c'est ainsi que l'on doit s'y prendre pour une entreprise "perenne". Bien sûr, et certains tests ou concours seo le montrent, bourriner de backlinks un site dit "EMD" (Exact Match Domain) ça marche encore, mais dans ce cas il faut prendre en compte le "capital risque". On trouvera toujours des contre-exemples de sites qui passent sous le radar avec des signaux beaucoup plus visibles que les vôtres pour noyer votre perception, mais dans la majorité des cas ils ont de la dynamite dans les fondations !

J'ai même en tête un site qui est toujours là, positionné comme un porc en ayant gardé pendant longtemps une version de sa page en cloacking (spécialement faite pour les robots avec un affichage différent de celui proposé à l'internaute) afin de truster des positions. White hat, black hat, tous fraudeurs !

Ça me fait rire quand j'entends "white hat" pour définir des pratiques saines du SEO, alors que poser un simple lien de son grief, c'est déjà être hors des guidelines de Google. Il faudrait plutôt parler de pratiques plus "prudentes" mais c'est de celà dont il est question pour vous positionner à demeure sur un mot clef donné.

La sacro-sainte technique ancestrale consistait (et consiste encore) à balancer des liens avec des ancres optimisés d'un certain pourcentage pour faire monter une page sur la requête cible (On l'a vu sur le précédent concours "Seo Hero"). Bien sûr que ça marche, mais si vous partez sur ce fameux principe de prudence, il faudrait sans doute opter pour une approche plus "safe". Google, ait confiiaaaannnnnnnnnce !

Ce que je recommande pour ma part, c'est d'avoir une approche "Branding". J'entends par là, en dehors de l'aspect purement "backlinks"/"title", de donner une consistance au site en tant que véritable entité de marque : Comptes sociaux, page contact, employés, offres d'emplois etc... et de le faire savoir sur un aspect purement communication.

Le signal ainsi renvoyé donne un aspect de confiance et permet de justifier des liens plus naturellement comme ceux issus d'annuaires d'entreprises, de sites d'annonces etc... En ce qui concerne les liens, je vais peut être en étonner certains, mais je préconise plutôt de viser la home page que la page liée à la requête.

Pour moi, il n'est pas "naturel" d'avoir une page avec des centaines voire des milliers des liens alors que la home en a 10-100 fois moins (même si tout est possible en seo), d'autre part renforcer la puissance du domaine permet de positionner votre contenu beaucoup plus facilement.

Kevin Richard vous l'a sans doute montré lors de ses présentations de Seobserver, les sites avec une très grande autorité de domaine (Root Domain) peuvent se positionner sur une requête parfois sans aucun backlink ! Les outsiders peuvent bien entendu "compenser" en bourrinant une page interne optimisée et ancrée mais leurs jours sont comptés.

Je rajouterai quelques précisions :

  • Poser des liens de manière régulière
  • De manière progressive
  • Avec une très grande majorité d'ancres diluées et d'ancre "marque"

Cette approche, je ne vais pas vous le cacher, est beaucoup plus longue et peut parfois prendre même des années mais elle est beaucoup plus pérenne. Travailler le trust et l'autorité de son domaine est un mal nécessaire surtout si vous avez un site marchand ou d'entreprise de démarchage commercial entre les mains. Mais à terme elle peut vous éviter d'avoir un SEO trop agressif et donc mal perçu par exemple par un Quality Rater de chez Google.